Types d’institutions d’enseignement supérieur en France

Institutions d’enseignement supérieur en France

La qualité de l’enseignement supérieur en France est reconnue dans le monde entier.
La grande variété de ses institutions offre d’excellentes possibilités d’enseignement et de recherche dans toutes les disciplines et à tous les niveaux.
Après les États-Unis et l’Angleterre, la France attire le plus grand nombre d’étudiants internationaux.
Les étudiants internationaux représentent plus de 15% des étudiants inscrits dans les universités françaises et plus de 25% des étudiants des prestigieuses grandes écoles françaises.

La SKEMA, la première institution partenaire européenne de l’ELS, est implantée en France. Les institutions de l’enseignement supérieur en France sont organisées en trois catégories principales : universités publiques, grandes écoles (incluant les prestigieuses écoles de commerce et de management), écoles d’art et d’architecture.

Universités publiques

Les 83 universités publiques françaises proposent des programmes de licences académiques, techniques et professionnelles dans toutes les disciplines, pour vous préparer à une carrière dans la recherche et la vie professionnelle, dans tous secteurs d’activité imaginables.
Elles sont bien réparties sur l’ensemble du pays, depuis la Sorbonne à Paris (fondée en 1257) au campus de haute technologie de Nice-Sophia-Antipolis.

Sur les 2,2 millions d’étudiants de l’enseignement supérieur en France, 80% sont inscrits dans des universités publiques.
En France, les universités sont des institutions publiques financées par l’État. Ce système offre une excellente éducation académique pour un coût très accessible. Conformément au principe d’égalité, les frais d’inscription aux études supérieures en France sont identiques pour les étudiants nationaux et internationaux. Ils varient de 177 € pour les programmes de licence jusqu’à 372 € pour les programmes de doctorats (pour l’année universitaire 2011-12).

Schéma des études supérieures en France : les universités proposent des programmes dans toutes les disciplines, décernent des qualifications à tous les niveaux, depuis la licence (trois ans) et la maîtrise (cinq ans) jusqu’au doctorat (huit ans).

Outre les qualifications académiques traditionnelles, le système universitaire public propose également des diplômes en ingénierie, commerce, journalisme et communication. Des programmes d’enseignement de la médecine, de la pharmacie et de la dentisterie sont également et exclusivement proposés par les universités publiques, qui fonctionnent en coopération étroite avec des centres hospitaliers universitaires.

Grandes écoles

Ces prestigieuses institutions, sans équivalent dans le monde, peuvent être publiques ou privées, et leur taille relativement petite vous donne toutes les opportunités pour interagir avec la faculté.

Il existe environ 250 grandes écoles en France proposant des diplômes de commerce, d’ingénierie, de sciences politiques et d’autres domaines spécialisés.
Certaines des grandes écoles sont membres de la Conférence des Grandes Écoles (CGE).

La CGE réunit 216 écoles, réparties comme suit :

  • 143 Écoles d’ingénierie
  • 39 Écoles de management
  • 20 autres écoles (École Normale Supérieure, École Vétérinaire, etc.)
  • 14 Écoles implantées hors de France (principalement en Belgique, au Maroc, en Espagne et en Suisse).

Le diplôme de base décerné par les grandes écoles est équivalent à une maîtrise et nécessite en général cinq ans d’études.
Il peut s’agir d’une maîtrise ès science (MSc), d’une maîtrise en administration des affaires (MBA), ou d’un mastère spécialisé (Ms – qui exige une année supplémentaire après un diplôme d’une grande école).

Le parcours traditionnel pour entrer dans une grande école inclut un examen d’entrée concurrentiel au terme de deux années de classes préparatoires aux grandes écoles après le cycle secondaire. Une fois admis, vous étudierez pendant trois années supplémentaires en suivant un programme d’études de plus en plus spécialisé. Mais de nombreuses écoles offrent maintenant d’autres procédures d’admission, qui vous permettent, en tant qu’étudiant étranger, de demander une inscription à différentes étapes de votre carrière académique. Par exemple, la SKEMA, institution partenaire de l’ELS, la plus importante des grandes écoles françaises spécialisées en management, offre aux étudiants internationaux qui ont obtenu une licence après quatre années d’études à l’étranger, la possibilité de suivre un enseignement aboutissant à une maîtrise ès sciences. Ceci est l’équivalent d’une cinquième et dernière année dans le système des grandes écoles.

Selon leur statut privé ou public, les frais des grandes écoles varient en moyenne de 500 € à 10 000 €.

Écoles de commerce et de management

Les écoles de commerce et de management sont peut-être les plus connues de toutes les grandes écoles françaises.
Il existe 71 écoles de commerce et de management agréées par l’État français, dont 39 sont membres de la Conférence des Grandes Écoles.

Un grand nombre d’écoles de commerce et de management ont été établies en partenariat avec la Chambre de commerce locale. Par conséquent, elles ont toujours offert des programmes et des méthodes d’enseignement répondant aux besoins réels de l’environnement professionnel et économique global.
La plupart des programmes incluent des stages et une forme d’études à l’étranger, donnant aux étudiants une expérience concrète qui améliore leurs possibilités professionnelles.

En 2011, The Financial Times a classé six écoles françaises parmi les dix meilleurs mastères en management. En 2010, The Economist a inscrit six programmes français à sa liste des 100 meilleurs MBA au monde. Ces deux classements témoignent de la haute réputation dont bénéficient les écoles de commerce et de management françaises.